Mas Théo – La ferme

Le domaine familial

Le « Mas Théo » est la simplification de la ferme familiale « Mas Théolas ». Les anciens du village la nommaient ainsi en hommage à la longue lignée de cette famille paysanne.

Cet attachement aux racines familiales s’est symbolisé par le logo du domaine qui n’est autre que le vieux tracteur de l’arrière-grand-père de Laurent Clapier.

arbre généalogique laurent clapier
famille theolas
grand pere sur mogul avec batteuse

Mas Théo est le regroupement de l’héritage de trois exploitations familiales :

Théolas : élevage ovin, prairies et céréales, ainsi que quelques ceps de vigne pour la consommation familiale.

Clapier : vignes et céréales avec une activité annexe de bouilleur de cru.

Bes : élevage ovin, céréales et vignes.

Louis et Mireille Clapier, les parents de Laurent, en reprenant ces exploitations cesseront l’élevage pour se consacrer aux céréales, aux lavandes et surtout à la vigne, dont ils livreront les raisins en coopérative.

Ferme Mas Théo

Historique de l’exploitation

1910 : création de l’exploitation au Mas Théolas par Jules Gabriel Théolas.

1959 : reprise de l’exploitation Théolas par Marthe et Augusta Théolas.

1968 : reprise de l’exploitation Clapier par Louis et Mireille Clapier.

1973 : reprise de l’exploitation Théolas par Louis et Mireille Clapier.

1983 : reprise de l’exploitation Bes par Louis et Mireille Clapier.

1999 : achat de 20 hectares de vignes par Laurent Clapier.

2008 : reprise de l’exploitation Théolas-Clapier-Bes par Laurent Clapier en complément de ses 20 hectares de vignes.

vigne au milieu des bois
exterieur caves cathedrales

Le Mas Théo : une évolution constante

1998 : obtention par Laurent Clapier de son diplôme de technicien supérieur agricole en viticulture oenologique.

1999 : installation de Laurent Clapier avec l’acquisition de 20 hectares de vignes.

2001 : début du travail du vignoble sans produits chimiques.

2004 : certification en agriculture biologique.

2005 : création de l’identité Mas Théo et début de commercialisation.

2007 : création d’une unité de vinification indépendante.

2008 : reprise de l’exploitation familiale regroupant l’héritage des trois familles paysannes.

2011 : certification en agriculture biodynamique Demeter.

2012 : acquisition des Caves Cathédrales pour y installer le chai.

2016 : évolution vers une méthodologie Nature.

Depuis 2012, le domaine s’organise sur deux sites différents : le Mas Théolas à Roussas avec tout le matériel agricole et les Caves Cathédrales à St Restitut pour le matériel de cave.

Le Mas Théo : une richesse de terroirs variés

L’exploitation du Mas Théo s’étend sur 70 hectares de diverses cultures entre Roussas et St Restitut au coeur de la Drôme Provençale.

Cinq terroirs composent le parcellaire :

 

Roussas (33 ha 93)

  • Argilo-calcaire caillouteux.
  • Terroir séchant.
  • Des terres avec de l’argile brunâtre, voire un peu ocre, avec des clapotis calcaires d’origine alluviale, ainsi que des couches profondes d’argile plus ou moins pur.
  • Propice à l’expression de vins rouges avec des fruits noirs, une grande intensité colorante et tanique, sans perdre en élégance.
vigne roussas

Valaurie (1 ha 54)

  • Argilo-calcaire à dominante rocheuse.
  • Terroir froid.
  • Des terres un peu grasses, constellées de pierres blanches plus ou moins dures, avec des propriétés filtrantes.
  • Propice à l’élaboration de vins blancs ronds, frais et aromatiques.
vigne valaurie

La Garde Adhémar (7 ha 10)

  • Argilo-limoneux calcaire.
  • Terroir tardif et riche.
  • Des terres plutôt ocre, parsemées de pierres blanches souvent friables. Un terroir tout en légèreté, les limons n’étant rien d’autre que l’association de sable et d’argile.
  • Pas forcément propice à des vins de qualité, ce terroir est consacré aux autres cultures.
champ lavande

St Restitut (9 ha 12)

  • Argilo-sablonneux.
  • Terroir précoce.
  • Des terres claires, avec parfois de l’argile brune affleurant. Extrêmement poreux et filtrant, le sable laisse filer l’eau avant de la retenir dans des couches plus profondes pour la restituer ensuite. Ces sols, maigres en apparence, se révèlent donc plus riches et plus équilibrés qu’on ne l’imagine.
  • Propice à l’expression de vins blancs d’un fruité intense et ensoleillé.
vigne st restitut

Les Granges Gontardes (18 ha 21)

  • Galets roulés avec des argiles ocre en profondeur.
  • Terroir précoce et forte maturité.
  • Des pierres rondes, lisses, polies par les eaux du Rhône à l’aire du quaternaire. C’est à se demander comment la vigne peut subsister dans un décor quasi lunaire, chauffé par le soleil, même durant la nuit les cailloux réverbèrent la chaleur.
  • Propice à l’élaboration de vins structurés, racés, développant des arômes de garrigues et d’épices.
vignes granges gontardes

Le Mas Théo : une diversité des cultures

L’héritage d’un parcellaire familial diversifié a permis à Laurent Clapier de poursuivre cette philosophie initiée par ses aînés : la polyculture.

C’est dans cet état d’esprit qu’il cultive 31 hectares de vignes, 17 hectares de plantes aromatiques comme la lavande fine ou le lavandin, 22 hectares de prairies, ainsi que quelques ares d’oliviers et de chênes truffiers.

Même si la vigne ne représente qu’à peine la moitié des surfaces de l’exploitation familiale, elle occupe une part prépondérante de l’activité du domaine.

Les cépages du vignoble restent sur un profil traditionnel et typique de la vallée du Rhône.

Certains terroirs n’étant pas propices à la vigne, ces parcelles sont cultivées entre autres en prairie, comme le faisaient les grands-parents de Laurent Clapier. Les quelques moutons présents sur le corps de ferme en profitent. Mais la récolte de foin a surtout permis de créer un partenariat avec des éleveurs de vaches pour échanger ce foin contre leur fumier. La fumure des sols est un point important pour leur vitalité en biodynamie. 

fumier

Le reste des parcelles est cultivé avec des plantes aromatiques typiques de la Drôme Provençale : la lavande fine et le lavandin.

Ces plantes sont cultivées pour leurs fleurs afin de les distiller et d’en extraire des huiles essentielles pour l’aromathérapie, la cosmétique et la parfumerie.

Cette diversité de cultures permet de répartir les activités propres à chacune, sur des périodes différentes, tout au long de l’année.

Laurent ruches

De plus, cette répartition permet de rester sur une organisation à échelle artisanale et familiale, a contrario d’une exploitation où les 70 hectares seraient entièrement plantés en vigne.

Cette configuration demanderait beaucoup plus en main d’oeuvre et en temps, et ne serait plus dans la vision d’être proche de la terre et des fruits qu’elle nous offre.

Le Mas Théo : toute une philosophie

laurent vigne

« Pour moi, la biodynamie est la suite logique d’une réflexion personnelle sur la gestion durable de mon exploitation. L’approche biodynamique est le prolongement de la culture biologique qui me guide vers une meilleure compréhension du vivant. Elle me rapproche de la terre de mon grand-père, son travail agricole était guidé par le bon sens qui n’était autre que de l’observation.

Aujourd’hui, je vois et je vis mon vignoble différemment. Les observations que je fais sur mon exploitation : un vignoble vivant, des vins expressifs, m’encouragent à développer cette philosophie. »

Laurent Clapier.

Pour toutes les pratiques faites sur le domaine, de la racine en terre au grain de raisin, du cep de vigne à la bouteille de vin, de la parcelle cultivée aux Caves Cathédrales à l’intérieur de la montagne, Laurent Clapier a voulu appliquer la même philosophie où le vivant est mis en lumière.

Il a voulu des pratiques comme la biodynamie qui renforce le vivant du végétal, et qui donne des vins plus expressifs et identitaires.

En s’installant en 2012 dans les Caves Cathédrales, il a pu continuer et améliorer son travail en amont avec un lieu naturel et paisible. Cela a permis d’évoluer vers des vins plus naturels et vivants, où les seuls produits oenologiques utilisés pour faire du vin sont les raisins et rien d’autre.
Le travail en cave est assez minimaliste, simplement pour accompagner un processus naturel et mettre en valeur les raisins qui reflètent leur terroir.

Depuis que le Mas Théo a investi les Caves Cathédrales, tout le process d’élaboration du vin, du raisin réceptionné à la bouteille conditionnée et étiquetée, se fait sur place avec son propre matériel afin d’être indépendant et autonome. L’objectif étant de pouvoir faire les différentes opérations au moment opportun, en adéquation avec les exigences des vins, mais aussi en suivant le calendrier lunaire et planétaire.

étiquetage
mout de raisin en remontage
cuverie des caves cathédrales

L’ambiance des Caves Cathédrales, plutôt froide à 14°, mais régulière toute l’année, permet de gérer les vins sans produit de conservation.

Ces vins naturels sont, de fait, paisibles car non soumis aux chocs thermiques, précurseurs de vieillissement.

Laurent Clapier garde en mémoire le conseil d’un confrère vigneron biodynamiste expérimenté. Il lui avait conseillé, pour atteindre son objectif de vins d’excellence, de plutôt faire des miracles à la vigne et pas de bêtise dans le chai. On retrouve en tout cela la doctrine des vins nature que le Mas Théo s’efforce d’appliquer.

L’évolution du Mas Théo s’est faite petit à petit au fil des années, avec pour objectif d’établir la gestion de l’exploitation agricole comme un organisme vivant et autonome.

C’est dans cette vision que sont apparus depuis quelques années, autour du corps de ferme du Mas Théolas, quelques brebis et moutons, ainsi que des ruches pour dynamiser tout ce vivant.

moutons

Le Mas Théo et le bio

Le Mas Théo s’emploie à produire de façon naturelle, avec un respect de la terre et des animaux, en bannissant toutes méthodes potentiellement dommageables pour l’environnement et la santé humaine.
Tout cela est également mis en place pour respecter les cycles naturels de la vigne.
Le domaine a un savoir-faire de plus de 20 ans qui suit plusieurs principes de production :

  • Protéger l’environnement et réduire la pollution.
  • Promouvoir un bon état de santé du végétal et optimiser la productivité.
  • Minimiser la dégradation et l’érosion des sols.
  • Maintenir la fertilité des sols à long terme.
  • Maintenir la diversité biologique à l’intérieur de l’écosystème.
  • Recycler, le plus possible à l’intérieur de l’exploitation, les matériaux et les ressources.
  • S’appuyer sur des ressources renouvelables dans des systèmes agricoles organisés localement.
  • Préparer des produits bios en étant attentif aux méthodes de transformation et de manipulation afin de maintenir l’intégrité biologique et les qualités essentielles du produit, à tous les stades de la production.

La biodiversité dans le vignoble est un enjeu majeur. La vigne est au coeur d’un biotope qu’il faut entretenir et favoriser.

Ce milieu est un ensemble de formes de vie composé de la flore, de la faune et de la fonge (champignons). 
Le Mas Théo prend le plus grand soin à la préservation de cet équilibre, par le travail du sol régulier et la préservation des bordures qui abritent la faune et la flore.
Ce biotope à préserver est composé entre autres des abeilles, des verres de terre, des zones boisées, de l’enherbement.
La richesse de la biodiversité, présente dans le vignoble, accroît les capacités de défense naturelle de la vigne contre les maladies et les aléas climatiques.

nid dans le cep de vigne
fleur dans les vignes

Le Mas Théo et la biodynamie

 Le Mas Théo a choisi de cultiver son vignoble en Biodynamie.

laurent salon

Les vins biodynamiques bousculent nos références

Les raisins biodynamiques reflètent la vitalité des vignes et sont la base de la qualité des vins biodynamiques. En cave, les vignerons biodynamistes laissent la nature s’exprimer, en intervenant le moins possible. Ce sont les levures présentes dans le vignoble qui guident la fermentation.

Le vin évolue alors pour révéler les caractères uniques qui lui sont propres et le distingueront de tous les autres. Les vins biodynamiques expriment l’équilibre et la typicité de leur terroir. Ils mettent en valeur la complexité et l’intensité aromatique avec des notes minérales qui rappellent leur lien à la terre.

Ce sont aussi des vins plus digestes et équilibrés qui rencontrent de plus en plus de succès.

 

 

 

mattis adipiscing Donec justo Nullam tristique dolor.